Le Raku


cropped-9e709c3611.jpgLe Raku est une antique technique d’origine Japonaise, signifie littéralement « joie de vivre ».

Même si cette définition n’est pas en relation avec les origines de l’Art Raku, elle décrit parfaitement la sensation que procure le nettoyage des pièces juste après la réduction (l’objet prend vie). Le Raku naît en syntonie avec l’esprit Zen qui exalte l’harmonie présente dans les petites choses et la beauté dans la simplicité et la nature des formes.

L’origine du Raku est lié a la cérémonie du thé : un rituel réalisé avec objet pauvre dont les plus importants étaient les tasses dont les dimensions étaient pensées pour tenir dans la paumes de la main.l’invention de la technique du Raku est attribué a un artisant céramiste nommé Chojiro, qui la développa pour pouvoir plus rapidement créer les tasses pour la cérémonie du thé.

La technique du Raku est arrivé récemment dans le monde occidental. Les effets obtenus avec les reflets métalliques et craquelé, l’originalité du processus, ou l’objet incandescent est extrait du four en font un technique vraiment émotionnante qui change complètement des méthode classique de cuisson de la céramique. Durant le processus les objets subissent un gros shock thermique et c’est pour cette raison qu’il faut utiliser argile réfractaire ou semi-refractaire. Ces types d’argile et composé de fragment de chamotte (silice et d’alumine) qui réduise sont degré de contraction, évitant de ce fait la probabilité de fracture du au shock thermique. La première cuisson est effectué a un température comprise entre 850 °C et 1000 °C ; la deuxième et la plus importante, la cuisson Raku se fait après émaillage dans un four a gaz prévu a cet effet entre 920°C et 950°C.

A ce moment l’objet encore incandescent est extrait du four avec des pinces adéquat et déposé dans un conteneur métallique contenant matériel combustible (feuille sèche, journal, sciure…) qui en plus de prendre feu instantanément élimine l’oxygène du conteneur permettant a l’objet d’entrer en réduction. L’objet est ensuite extrait du conteneur et immergé dans dans un autre conteneur remplie d’eau pour être nettoyé laissant apparaître l’éclat et la luminescence des émaux. Le processus de réduction peut être totale ou partiel, et change en fonction d’une serie de variable:le type de combustible, l’humidité, le temps entre l’extraction et la réduction, la couverture totale ou partiel avec le combustible…

Chaque objet et donc unique et inreproduisable.